Les arguments en bref

  • L’initiative combat les déplacements forcés de populations
  • L’initiative contribue à rendre le monde plus pacifique
  • L’initiative protège la neutralité de la Suisse
  • L’initiative est la condition sine qua non d’une politique de sécurité nationale et d’une politique extérieure crédible
  • L’initiative pousse la Suisse à avoir une politique de sécurité nationale et une politique extérieure crédible et cohérente

Informations complètes et matériel de campagne ici : https://commercedeguerre.ch

L’initiative combat les déplacements forcés de populations

Depuis la deuxième guerre mondiale, il n’y a jamais eu autant de personnes forcées de fuir leur pays. La plupart des gens s’enfuient à cause des conflits actuels ou suite aux conséquences des guerres passées. Cette initiative apporte une réelle réponse aux personnes qui devront fuir à l’avenir : l’interdiction du financement de l’industrie mondiale de l’armement permettra de mettre fin aux conflits actuels et de prévenir les guerres futures.

L’initiative contribue à rendre le monde plus pacifique

Les armes ne sont pas un produit comme les autres. Elles sont conçues pour tuer des gens. Autant que possible, le plus efficacement possible. Les producteurs de matériel de guerre s’enrichissent avec la vente de ces armes. Étant la plus grande et la plus importante place financière mondiale, la Suisse joue un rôle décisif : les instituts financiers suisses comme la banque nationale (BNS) ou les grandes banques investissent des milliards chaque année dans ce commerce mortifère. Avec l’initiative « Pour l’interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre » nous disons stop à cette pratique et exigeons plus d’éthique et de responsabilité dans la finance.

L’initiative protège la neutralité de la Suisse

La neutralité est la pierre angulaire de la politique extérieure de la Suisse. Toutefois, avec les milliards de francs qui alimentent les conflits dans le monde, cette neutralité est menacée. La Suisse doit cesser ce double jeu. D’un côté promotrice de paix, de l’autre vendeuse d’armes. Elle ne doit pas armer des conflits qu’elle contribue à résoudre par la voie diplomatique.  Grâce à cette initiative, nous souhaitons mettre fin au financement des politiques d’intervention militaire.

L’initiative est la condition sine qua non d’une politique de sécurité nationale et d’une politique extérieure crédible

Le monde ne devient pas plus sûr en faisant la guerre. La politique extérieure de la Suisse a pour but de résoudre les conflits de manière diplomatique. Au niveau international, la Suisse défend une politique de désarmement. Or, simultanément, l’argent suisse alimente des conflits pour lesquels elle cherche des solutions pacifiques. La Suisse joue donc un rôle important sur la scène internationale. Cette initiative veut préserver la crédibilité et la neutralité de la Suisse qui est un acteur majeur dans les processus de paix. Par exemple, lors de la conférence sur la Syrie ou lors des discussions entre l’Arabie Saoudite et l’Iran. La Suisse doit rester dans son rôle d’agent pacificateur et ne doit pas mener une politique d’encouragement à la guerre.

L’initiative pousse la Suisse à avoir une politique de sécurité nationale et une politique extérieure crédible et cohérente

L’Initiative concrétise le pouvoir de codécision sur la richesse nationale. Actuellement, notre argent, (nos retraites, nos caisses de pensions ou nos comptes en banque) est investi dans le financement de matériel de guerre. Cependant, la guerre ne fait avancer la société d’aucune manière! Avec cette initiative, nous déciderons enfin comment notre argent doit être investi. Cette initiative permet de mettre en avant notre vision de la société : pour des investissements éthiques et cohérents!

Plus d’informations et commande de matériel de campagne : https://commercedeguerre.ch